Les huiles essentielles, réellement essentielles

Depuis la préhistoire, les thérapies humaines se sont basées sur les huiles essentielles, reconnues pour leurs multiples vertus. Bien qu’elles agissent efficacement sur le corps, elles ont aussi une puissante action sur l’esprit. En tout cas, le monde du cosmétique s’en est emparé et désormais, la plupart des produits dédiés à la beaute en contient. De la même manière, elles figurent en bonne place dans les traitements en aromathérapie. Ces extraits aromatiques vieux de la plus haute Antiquité mésopotamienne et egyptienne nous arrivent toutes effluves déployées !

Que sont vraiment les huiles essentielles?

Les huiles essentielles ne sont pas, comme leur appellation semble l’indiquer, de véritables huiles, étant donné qu’elles ne contiennent pas de matière grasse. En vrai, on devrait baptiser ces extraits de plantes aromatiques volatiles d »essences végétales ». Elles sont obtenues à partir d’une distillation ou d’une extraction. Mais il faut une énorme quantité de plantes pour en sortir suffisamment, ce qui explique leur chèreté et leur préciosité. Pour quelques essences des plus précieuses, il faut des tonnes de plantes pour obtenir un seul litre d’huiles essentielles. Pour en avoir, on se sert des plantes odorantes, d’écorces, de feuilles d’arbres, de fleurs etc.

Huiles essentielles: des potions magiques?

Pour le bienfait qu’elles apportent à l’esprit, à l’organisme, à la peau, aux cheveux etc., certains n’hésitent pas à qualifier les huiles essentielles de potions magiques. Bien sûr, il faut en user avec prudence, puisqu’elles contiennent de nombreux agents actifs. Il est indispensable de toujours mélanger une quantité prélevée d’huile essentielle à de l’huile végétale pour les applications directes sur la peau, et on ne doit jamais en mettre dans les yeux et sur les muqueuses. Mais les huiles essentielles sont si efficaces grâce à l’extrordinaire synergie des molécules qui les composent: les aldéhydes, les terpènes, les phénols, les lactones, les esters, les cétones etc.