Êtes-vous addict au shopping?

Comme tous ceux qui sont dépendants d’une pratique, d’une habitude, d’un comportement etc., les personnes addict au shopping ne se rendent pas toujours compte de leur état. Et il est difficile, voire impossible de le leur faire admettre. Heureusement. comme toutes les autres dépendances, on peut arrêter d’être addict au shopping, on peut en guérir. De nombreux témoignages prouvent que si la lutte est parfois ardue, la victoire peut être remportée.

Comprendre une personne addict au shopping

Il est très important qu’amis et famille, l’entourage d’un(e) addict au shopping comprend ce qui se passe dans la tête de cette personne. Elle ne peut pas s’empêcher d’acheter le manteau joliment présenté dans un magasin, elle ne peut pas résister à l’achat d’un nouveau sac, d’une millième robe etc. Un peu à la manière d’une drogue, l’addiction se traduit au départ par une grande joie provoquée par un achat, bonheur que le dépendant a besoin de renouveler encore et encore pour revivre cette euphorie. Ce n’est donc pas parce que la personne a besoin de tel ou tel article. Mais elle n’a plus le contrôle sur son geste d’achat, elle n’en est plus le maître mais l’esclave. Voilà le profil de quelqu’un qui est addict au shopping.

Comment arrêter d’être addict au shopping?

Être addict au shopping, c’est avoir une maladie psychique qu’il faut soigner rapidement. Car les dettes s’accumulent facilement, ce qui peut entraîner des problèmes de couple, familiaux etc. La personne addict au shopping est souvent anxieuse, angoissée et manque d’assurance. Il lui faut l’aide d’un thérapeute spécialiste en addictions, rejoindre des groupes de soutien, ou suivre des séances de relaxation à travers la sophrologie par exemple. L’important étant que la personne puisse exprimer son mal-être, parler de son expérience et profiter des conseils et des vécus d’autres personnes passées par là.